Quelques mots sur BEN WILKINS…

À entendre à la Maison de la culture de Waterloo …

Ben Wilkins mériterait d’être la nouvelle coqueluche de la scène musicale montréalaise, mais peut-être que sa pop – trempée dans le sucre des années 70 – diffère trop de celle de ses pairs. Entre des envolées pianistiques et des cordes luxuriantes, le frisé chante divinement tout en insérant des refrains soul-disco que n’aurait pas refusés un vieux pro tel Elton John.  Lire la suite de l’Article de Matthieu PETIT – VOIR

 

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s